Evaluer l’Etat Nutritionnel – Les Bases

PeséeLE POIDS:

La perte de poids reste l’élément le plus significatif est le plus simple pour constater un risque de dénutrition. Il est important qu’il y ait des pèse-personne de bonne qualité dans chaque service à l’hôpital. C’est pas toujours le cas.

Afin d’évaluer l’état nutritionnel d’un patient le plus simple est déjà de suivre son poids en le pesant régulièrement. Nous devons réfléchir en poids habituel c’est-à-dire le poids que nous avons gardé le plus longtemps dans notre vie. Ensuite nous devons suivre ce que l’on appelle le poids actuel.  C’est la différence de ce point évalué en pourcentage de pertes  de poids  qui permettra d’évaluer la sévérité de l’amaigrissement.

supérieure à 5% en un mois ou supérieure à 10% en 6 mois = risque de dénutrition.

LA BIOLOGIE

l’autre façon de constater un risque de dénutrition et la mesure de l’albumine sérique c’est-à-dire celles qui circulent dans le sang. l’albumine est essentielle car elle permet notamment de transporter certains nutriments et certains médicaments.  une albuminémie normale doit être supérieure à 40g/litre de sang.  lorsqu’elle est en dessous de 35 et de 30 alors le risque de dénutrition devient important.  En dessous de 20 le pronostic vital est en jeu.